Vie en pas de vis

Jeté sur la scène, je ne connais pas mon texte.
Est-ce que tout ça importe ? Le public m’est invisible.
De tout mon être, je veux respirer, gesticuler, me sentir exister.
Me prouver que je suis parmi les acteurs ;
Que je ne fais pas partie du décor !
Rêver, m’exaspérer, espérer avoir un rôle à jouer,
Même un second rôle dans le premier acte.

Je n’ai pas entendu l’univers m’appeler,
Pas de vocation sinon de questionner.
Des fois j’y pense, je me regarde dans la glace,
De mon trou dans le sol, je peux voir les étoiles ;
Aussi insignifiant qu’un cafard : où est ma place ?
Comme coincé sur un échelon perdu de l’évolution.

J’avance sur l’échiquier tel un amnésique ;
Suis-je un roi, humble pion, honorable chevalier ?
Les Joueurs cosmiques ont-ils besoin de moi ?
Comment apprendre et savoir, sans livret de règles ?
Dans le noir, je me dresse, tel un fou resplendissant sur un plateau de dames.

Alors, les spirales du doute s’enroulent et se font vrilles.
Comme des épées se plantent, tranchent et sectionnent dans ma tête,
Les solides liens qui autrefois m’emprisonnaient.
En jetant les cartes qui m’étaient tendues, j’ai saisi les rênes.

Seul dans la nuit, la vue perdue dans l’horizon,
Je deviens mon propre phare pour trouver ma Raison.
Elle, qui m’attend au bout des chemins sombres.

Mais, le vide s’installe autour de moi comme une nouvelle prison.
Dis-moi : Comment vais-je m’échapper cette fois, Robinson ?

La réponse est dans la question…

Illustration de Troublesprit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s